Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 09:27
julien_bec@yahoo.fr écrivait le 4 février 2009 à Monsieur Le Maire et Madame l’adjoint aux foires et Marchés la lettre qui suit.
Le courrier du 4 février 2009 de julien_bec@yahoo.fr :

Je me permets de vous écrire aujourd’hui afin d’attirer votre attention sur une situation à laquelle nous sommes confrontés depuis maintenant trop de temps, celle-ci concerne la terrasse du Bar du Port.

Etant résidant du quartier Saint Thiébault, le stationnement ce fait sur cette même place et je suis, comme des dizaines d’autres résidants confronté, aux difficultés de stationnement.

En mai 2008 j’ai déjà signalé à vos services que le propriétaire du Bar du Port venait d’augmenter la surface de sa terrasse sans aucune autorisation municipale visible. Il m’avait alors été indiqué qu’en effet il n’avait le droit d’occuper que 3 places de stationnement au sol, alors qu’en réalité il en occupe 6, sans compter les places condamnées en face afin de permettre le passage des véhicules.

De plus au mois de décembre 2008 surpris de voir cette terrasse - pourtant déserte depuis 4 mois - toujours en place, a contrario des années précédentes. J’ai à nouveau contacté les services compétents de la mairie ou l’on m’a, à nouveau signalé qu’effectivement ces gens étaient une nouvelle fois hors la loi, car les terrasses doivent être démontées avant le 14 novembre (cette terrasse ne peut être qualifiée de terrasse d’hiver car non couverte, non chauffée et surtout non utilisée).

Début Janvier devant l’immobilisme de la situation j’ai à nouveau contacté vos services et l’on m’apprend que ce bar bénéficie de l’indulgence de la mairie et donc peut « squatter » le territoire public, privant ainsi les riverains de places de parking tant nécessaires le soir. Je rajouterai également qu’en plus de ce problème, nous sommes très souvent confrontés au fait que nos véhicules se retrouvent bloqués par les véhicules des clients, ou du propriétaire du bar lui-même, garés en double file. Ceci nous faisant perdre notre temps alors que nous souhaitons simplement partir travailler.

Je souhaiterais ainsi comprendre le bien fondé de cette indulgence, alors que dans un même temps, vos administrés se voient verbaliser dès lors qu’un ticket de parcmètre n’a pas été apposé sur le pare-brise en temps et en heure.

Je finirai en vous disant que certes il faut des commerces dans une ville mais il faut également des habitants, pour notre part nous sommes propriétaire d’un appartement à Metz et cette situation rend la vie véritablement pénible. Je compte ainsi sur votre compréhension afin de faire respecter à nouveau l’équité entre riverains et commerçants, tous cela dans le but d’améliorer le confort de vie de vos administrés.

Je reste à votre entière disposition pour toutes informations complémentaires ou simplement si vous souhaiteriez m’apporter un éclaircissement sur la situation qui à mes yeux est intolérable.

Veuillez agréer, Monsieur Le Maire, Madame l’adjoint aux foires et Marchés, mes respectueuses salutations.



Extrait de la réponse de la Mairie le 19 mars


Ma collègue, Madame Patricia Sallusti, Adjointe au Maire en charge des Mairies de Quartiers, m’a fait parvenir, ce jour, votre courrier du 4 février dernier et ce dernier a retenu toute mon attention.

 

S’il est vrai que le propriétaire du Café du Port a augmenté la surface de sa terrasse sans autorisation municipale, celui-ci n’a pas fait, pour autant, l’objet d’une indulgence particulière de la Mairie.

 

Un nouvel emplacement a été délimité et injonction vient de lui être faite d’avoir à le respecter.

 

Danielle Heber-Suffrin

Adjointe au Maire

Courrier de la Mairie

Partager cet article

Repost0

commentaires

Blabla 06/11/2009 16:01


Modif : elle à parlé de l'été non pas de l'hivers, mais la planche glisse par tout les temps. Oaktree j'ai une solution simple et efficace, ne mettez plus de talons, mais de bonne baskets, voir de
belles bottes car aucun soucis de vous coincer le talon entre deux planches ou dans le joint d'un dangereux pavé !
Je suis certain, que Philippe rêverai de vous secourir tel le supermessin, vous rapportant la chaussure manquante, projeté dans la Moselle et qu'il a été chercher en plongeant au péril de sa vie.
Ne luis faites pas profiter de votre corp somptueux (je n'en doute pas...) vous chaussant tel une cendrillons... Ne le faites pas subir le divorce... ou 46 coups de manches à ballet en bois de
chêne par sa femme jalouse.

Mettez des bottes de caoutchoucs.


Philippe 06/11/2009 21:27


Oui, et ensuite, prenez des bains de pieds


Blabla 05/11/2009 14:41


Euh par contre, il n'y a pas vraiment de bateau en moselle (hum), plutôt des péniche...
Pour les planches, je pense que c'est aussi glissant que des pavés... mais bon, qu'elle idée de se promener en plein hivers, le sol gelé avec des talons et une mini jupe. Vraiment, il faudrait être
un bon Chrétien, pour ne pas observer cette "sympathique" jeune fille sillonnant difficilement avec ses talons nos rues glissantes; et se cacher les yeux lorsqu'elle se ramasse sur les pavées.
N'est-ce pas Philippe ?


Philippe 05/11/2009 21:38


Je suis d'accord que les planches glissent autant que les pavés, je demande donc ici des précisions à Oaktree. Je n'ai jamais porté de talons !

Il est vrai qu'il n'est pas toujours évident de ne trouver que des qualités aux dames qui manquent de modestie dans leur habillement, mais de là à ne pas les aider à se relever...


BLabla 04/11/2009 10:23


Mdrrr, j'ai l"impression d'entendre un habitant de Marseille décrivant son port... on en est bien loin, nous Mosellan.

L'intelligence et la rigueur, je rajouterai aussi la motivation, car sans elle, on ne peut avancer. Concernant la rigueur oui et non, tout dépend du métier, trop de rigueur peut tuer
l'intelligence.

N'est ce pas Ouly ? Le faux maitre Capello !!! Oh pardon, l'homme qui se prend pour le Dragon de Metz Graoully, petit prétentieux.

Décidément, votre cerveau de caille est aussi mou que vos grosses fesses.


Blabla 03/11/2009 18:43


J'ai pas compris le commentaire de la jeune fille, quelqu'un pourrait traduire ? Philippe ?


Philippe 03/11/2009 22:25



Notez que cette sympathique jeune fille emploie l'expression "tas de ferraille" comme le faisait notre bien-aimé Ouly (que j'espère en pleine forme).
 
Elle explique tout simplement qu'elle préfère :

- les belles plumes (qui ne font pas de fot d'ortograf, pas de chance Blabla) aux enquiquineurs (surtout s'ils font des fot d'ortograf),
- les vibrations ensoleillées à l'eau plate,
- les planches aux pavés glissants (à cause de ses talons),
- le bar du Port, donc les bateaux aux voitures (car elle a un faible pour le tenancier, et par ailleurs, pour rentrer une voiture dans un garage, il faut un
bateau, pour ne pas laisser le "tas de ferraille" sur la voie publique),
- l'intelligence à la rigueur (ça, c'est profond, l'intelligence existe-t-elle sans rigueur ?).


"Il y a deux attitudes fausses devant la raison, selon Pascal. L'une est une attitude de trop grande confiance en la raison qui conduit souvent à un scepticisme
stérile. L'autre est une attitude de résignation à la stupidité qui provient de la paresse ou d'un manque d'intérêt." (page 38 du très beau livre de Paul Glynn, Requiem pour Nagasaki, aux éditions : "Nouvelle Cité", ISBN : 2-85313-267-6)



oaktree 29/10/2009 15:24


En premier lieu, je me demande si Julien qui a oublié son BAba de la grammaire française (le stationnement ce fait sur cette même place alors qu'on devrait lire "se fait") et qui a pour souci
majeur il semble de garer sa voiture, n'est pas en fait tout simplement un enquiquineur.
Moi je suis ravie de voir cette terrasse si vibrante en éte et qui protège mes talons des pavés l'hiver.
Et à choisir entre une terrasse même déserte en hiver et un tas de ferraille je crois qu'il n'y a pas photo.
Réjouissez-vous d'avoir une belle affaire qui marche à Metz et encouragez le patron du Café du Port pour ses efforts, son accueil chaleureux et sa bonne cuisine.
Pour une fois bravo à la mairie d'agir avec plus d'intelligence que de rigueur