Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 11:06

Les prostituées sont présentes à toute heure du jour ou de la nuit, parfois en grand nombre (une dizaine). Ce trafic entraîne de grandes nuisances : gêne de la circulation, bruit, insécurité.

Les riverains se plaignent régulièrement auprès de la Mairie qui répond invariablement que des procès verbaux sont établis et qu'il faut appeler la police en cas de gêne.

Les infirmières qui viennent travailler à l'hôpital Saint André, situé dans la rue, se font importuner par les clients des prostituées et ne se sentent pas en sécurité.

Les riverains en ont donc assez des troubles. Est-ce trop demander que la Mairie fasse respecter la Loi ? L'article 225-10-1 du code pénal dispose que « Le fait, par tout moyen, y compris par une attitude même passive, de procéder publiquement au racolage d'autrui en vue de l'inciter à des relations sexuelles en échange d'une rémunération ou d'une promesse de rémunération est puni de deux mois d'emprisonnement et de 3750 € d'amende». Pourquoi cette tolérance de ce trafic de services sexuels en pleine rue ?

Voir une proposition dans les commentaires.


Non aux putes 

Rempart Saint-Thiébault en 1902

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cesario 02/02/2010 09:17


Rouvrir les maisons closes, oui mais où ? centre-ville ? périphérie ?


Philippe 02/02/2010 09:53


A un endroit assez discret, je suppose. On peut faire un sondage parmi les utilisateurs !


Bernard 14/08/2009 10:57

Cela relève me semble-t-il de la police nationale qui refuse d'agir dans le quartier sous prétexte qu'elle est sollicitée pour d'autres délits jugés "plus graves".

Ouly 27/06/2009 01:29

La loi citée est très mauvaise et à ce titre ne mérite pas d'être appliquée.
Le "plus vieux métier du monde" a son utilité, personne ne peut dire dans quelle mesure il évite les crimes sexuels, mais il le fait.
Sans les dames dites de petite vertu, votre épouse ou votre sœur auraient peut-être subies quelque contrainte désagréable, pensez-y la prochaine fois que vous voulez jeter la pierre à qui ne le mérite pas.
Surtout, ce n'est pas pret à s'arreter, alors autant que ça se fasse "officiellement" plutot que de maniere clandestine avec pegre, maladies etc.
Jadis les claques se trouvaient rue des Jardins, mais déjà une mauvaise loi les a fermés.

Philippe 27/06/2009 17:51


C'est bel et bien l'anarchie de la prostitution qui règne Rampart Saint Thiébault. Alors, Monsieur le Maire "branché" Dominique Gros (qui ose les Pacs homo en
Mairie ou la Gay pride dans le centre-ville, ça c'est pour les mauvaises choses) peut demander de faire évoluer la loi (comme il l'a fait pour les zones de rencontre) pour avoir le droit
de faire installer une maison close à Metz, afin d'éviter les marchés sexuels sur la voie publique ; c'est en effet une très bonne proposition.